• Comment estimer bien immobilier à Nantes ?


  • À Nantes, les candidats à l'achat disposent de conditions de financement en or depuis quelques mois, mais ils n'en profitent pas autant qu'ils le voudraient.

    La hausse des prix s'est poursuivie


    estimation vente appartement

    D'après les notaires de la région, à Nantes intra-muros, si les appartements anciens grimpent de 0,5 % sur un an à fin 2014, les maisons s'envolent littéralement. En première couronne, les prix font également de la résistance : les appartements stagnent mais les maisons continuent de grimper de 1 %. Même mouvement dans le neuf. Ces moyennes cachent cependant des disparités importantes d'un secteur à l'autre. Dans Nantes intra-muros, si des quartiers comme Doulon-Bottière, Nantes-Erdre ou l'Ile de Nantes continuent d'afficher des prix en hausse, d'autres voient leurs prix stagner ou chuter. Aussi, les prix restent dans l'ensemble élevés : 2.590 € le prix du m2 à Nantes en moyenne dans l'ancien et 3.800 €/m² dans le neuf



    Le type de personnes qui investissent dans l'immobilier à Nantes


    Autant dire que les jeunes couples primo-accédants sont rares, sauf s'ils sont aidés par leurs parents. On rencontre beaucoup de jeunes actifs et de jeunes retraités majoritairement de la région parisienne qui viennent s'installer ici. Pas étonnant que le marché nantais résiste



    Acheter dans le neuf ou rester locataire


    Les jeunes apprécient le neuf, qu'ils peuvent parfois dénicher à prix maîtrisés ou en TVA à taux réduit. À défaut, ils restent locataires. D'où une présence des investisseurs qui se renforce (65 % des ventes de neuf), notamment avec l'arrivée du dispositif Pinel. Pour la métropole nantaise, l'enjeu des prochaines années va donc consister à maintenir une offre de logements adaptée à la diversité de la population nantaise et à ses capacités financières. L'ambition de la métropole est de construire 6.000 logements par an, dont 2.000 logements sociaux, tout en favorisant la part du logement abordable afin d'offrir des parcours résidentiels aux ménages à revenus moyens et intermédiaires, qui peinent à accéder au parc privé de la métropole tant en locatif qu'en accession


    ch be lu ca